Vivre un attentat ou un autre traumatisme n'est pas sans effets sur le psychisme. L'effraction psychique vécue a tendance à se répéter reproduisant de cauchemars en réminiscences l'état initial tel que la victime l'a vécu. Que faire dès lors pour endiguer ce processus et permettre que la vie reprenne ses droits?